top of page

Enfants, choisissez votre futur !


A l’heure où la société change à une vitesse folle, les métiers apparaissent et disparaissent tout aussi vite.

Nos enfants, collégiens, lycéens ou étudiants sont confrontés à des choix cornéliens en matière d’orientation.

Pour l’occasion, une enquête (BVA l’Etudiant 2022) montre que dans 40% des cas, les élèves interrogés font avant tout confiance à leur famille dans leur(s) choix d’orientation.

« Or, pendant de nombreuses années, quel que soit le milieu social, les familles faisaient le même métier de génération en génération. Et, aujourd’hui, on se rend compte que le parcours des parents, les attentes et les échecs qu’ils projettent sur leurs enfants ont beaucoup plus de poids qu’on ne le croit », explique Frédérique Weixler, inspectrice générale de l’Education Nationale. Et souvent ne sont plus en adéquation avec les évolutions sociales, économiques et professionnelles des nouvelles générations.

Pendant longtemps, il était donc naturel dans les milieux aisés de viser l’excellence ou des métiers sécurisants. Alors que d’un autre côté, pour une population plus défavorisée, on s’interdisait tel ou tel type de métier jugé « trop » prestigieux ou « ambitieux ».


Il est désormais nécessaire que les enfants puissent sortir de cette forte projection parentale (générationnelle ?) et affirmer leurs propres envies et intérêts pour choisir ce qu’il les attire réellement, à l'heure où la principale qualité est celle de savoir s'adapter à un monde en pleine mutation.

« Dans cette course à la réussite, les parents et les élèves ressentent une pression supplémentaire d’autant plus forte que l’offre scolaire du supérieur se fait à l’échelle nationale via Parcoursup », remarque Clément Pin, enseignant-chercheur en politiques éducatives.

Les familles et enfants peuvent alors se rapprocher d’autres intervenants pour être conseillé dans leur choix :

  • Professionnel exerçant un métier

  • Professeur de confiance

  • Une personne « modèle »

  • Conseiller d’Orientation scolaire


10 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page